Balade du 31 décembre 2007

Publié le par Deuzoutroirou

Très beau temps. 6/7°C
Nous partons avec mes 2 frères pour une petite balade, histoire d'essayer les vélos.
3-fr--res-copie-1.jpg


Jean sur son vélo droit, Hervé sur mon trike GT3, et moi sur le Rans Stratus XP.
30 km à un train de sénateur !!
18,70 km/h de moyenne

Route-31-12-07.jpg

Photo prise en roulant depuis mon Rans.
Avec les gants, ce n'est pas très facile.

A l'issue de cette petite sortie mon SXP affiche un total cumulé de 67 km au compteur.
Mon expérience n'est donc pas encore suffisante, mais je peux déjà donner quelques impressions:

CONFORT : Superbe, le siège est large, souple dans le dos, montant jusqu'aux épaules. L'assise est peut être un peu ferme. Il faudra voir sur de plus longues distance.
La longueur du cadre et la chasse importante de la fourche amortissent bien les inégalités de la route.
Comme les pieds sont légèrement plus bas que l'assise, je ne pense pas être sujet aux "Numb feet", comme cela est le cas sur mon Trike GT.
La position des bras et des mains est très étonnante, mais très agréable. Je dois encore m'habituer aux poignées tournantes des dérailleurs SRAM.

VITESSE : Bien plus rapide que mon trike tant sur le plat qu'en montée. Un peu de "tiller effect" à l'accélération, mais vite corrigée par réflexe. Fabuleuses descentes....le vélo prend de plus en plus de vitesse. Je sens que je vais aimer les côtes pour le plaisir de la descente qui suit immanquablement toutes montées ! Sensation de glisse, sans doute un peu comme en luge....et encore, je n'ai pas eu beaucoup d'occasion pour enchaîner des virages.
Sur le plat, "croiser" entre 18 et 22 km/h ne demande AUCUN effort, et on accélère facilement jusqu'à 32/35 km/h. Au dela, il faut solliciter le moteur, mais on sent qu'il reste de la réserve qui ne demandera qu'à s'exprimer quand viendront les beaux jours.

APTITUDE EN CÔTE : Avec le GT3, je peux me "treuiller" à très basses vitesse et je ne m'essouffle jamais. Avec le SXP, il faut conserver une certaine vitesse si l'on veut rester à peu près en ligne droite. En dessous de 8 km/h, il faut sans arret corriger la trajectoire avec des impulsion sur le guidon. C'est un sorte de numéro d'équilibriste ! Mais, le vélo monte plutôt bien, et on peut appuyer fort sur les pédales en prenant appui sur le dossier du siège. On peut aussi tirer légèrement sur le guidon.

STABILITE : Grandiose, dès que la vitesse est supérieure à 15km/h, le vélo se conduit d'une main.

FREINAGE ET ARRÊT : Le freinage m'a semblé de bonne qualité et en tout cas, si l'on met toute la puissance seulement sur le frein avant, on ne risque guère de faire une pirouette en avant.
Pour s'arrêter, on met le pied en avant, un peu comme le biker sur sa Harley-Davidson !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Hervé de Tonquédec 15/01/2008 21:50

Impressionnant. Surtout l'homme en blanc ! Relax dans son tricycle amélioré!